Secrétaire dos d’âne Louis XV

Ebénisterie Mathieu Vath

Cette semaine, un curieux et très joli secrétaire/bureau dos d’âne en marqueterie Boulle et palissandre d’époque Louis XV. Et oui il n’y a pas que sous Napoléon III que le réemploi des marqueteries Boulle a été à la mode. En vérité la marqueterie Boulle n’a cessé d’avoir des adeptes sous le XVIIIe siècle. C’est à partir des années 1750 que le regain d’intérêt se fit le plus ressentir. De grands marchands merciers, comme Lazare Duvaux, se mettent à en vendre à l’occasion pour des prix considérables à des clients prestigieux, jusqu’à Madame de Pompadour, acquérant une commode pour en faire cadeau à son frère, le futur marquis de Marigny, lors des étrennes de 1753. Mais les modes passent et les bureaux, les commodes Mazarine ainsi que les grandes armoires monumentales ne sont plus au goût du jour. Ainsi, on n’hésite pas à modifier et démembrer du mobilier pour l’adapter aux innovations du moment.

Ebénisterie Mathieu Vath
Avant restauration

Ce qui est le cas de ce bureau dos d’âne. Les années 1750 sont la période phare pour ce nouveau meuble créer vingt ans auparavant.

L’origine de cette marqueterie?

Et bien à mon avis il y a deux hypothèses : Soit un bureau Mazarin, ou soit une commode Mazarine. Dans les deux cas nous retrouvons le plateau ainsi que les façades de tiroirs. Pour les côtés c’est un peu plus discutable.

Outres les restaurations d’écaille qui ressortent plus rouge, la marqueterie de laiton est en assez bon état de conservation, une très grande partie des gravures est encore visible. A noter que les garnitures de bronze ne se proclament pas d’époque. Pour ce qui est des traces d’outils en contre-parement elles correspondent exactement aux deux époques de la fabrication et celle de la transformation. Excepté pour le placage de palissandre des montants de côté et de quelques greffes qui sont des restaurations plus récentes.

Ebénisterie Mathieu Vath
Motif central de l’abattant

Le décor de ce bureau, proche de la production de Nicolas Sageot (Maître en 1706), est probablement inspiré de dessins de l’ornementaliste Jean Bérain, « dessinateur de la Chambre et du Cabinet du roi » à partir de 1674. Il représente des personnages de la Commedia dell’arte abrités sous des dais festonnés, ainsi que des chimères, des volatiles, d’enroulements feuillagés et de vasques fleuries. Au centre se trouve une scène représentant trois enfants dansant.

Rénovateur des motifs de grotesques et d’arabesques, Bérain développe un style bien éloigné de la solennité prônée par Le Brun, mort en 1690, et remet à la mode les lignes sinueuses, les galbes et les courbes ainsi que les jeux gracieux d’entrelacs, hérités des fantaisies de la Renaissance.

Constat d’état

Dans l’ensemble le meuble est en assez bon état, il n’y pas de manques majeurs de marqueterie et la structure n’est pas vermoulue. Mais l’ensemble des colles est déshydraté. Cela se voit par le fait que l’intégralité des laitons se décolle et que l’écaille forme des « boursouflures » typiques. Bien évidemment il y a encore et toujours des recollages disgracieux à la Glue à retirer.

Ebénisterie Mathieu Vath
Traces de Glue

La restauration

La restauration a donc consisté à réhydrater et régénérer la totalité des colles par infiltration et mise sous presse avec un léger apport de chaleur. Les manques d’écaille, de laiton et de placages ont été restitués.

Ebénisterie Mathieu Vath
Réhydration des colles

Après décapage de l’ancien vernis, les marqueterie BOULLE ont été nettoyées avec un gel de solvant à base de colle animale. Ce procédé de transfert d’oxydation a été développé par le C2RMF et est développé dans le Technè numéro 49. Le meuble a ensuite été vernis au tampon avec une gomme laque incolore.

Ebénisterie Mathieu Vath
Après restauration

Pour voir les restaurations précédentes : https://ebenisterie-mathieuvath.fr/en-ce-moment-a-latelier/

Vous pouvez retrouver ce meuble à la galerie Dagault

4 thoughts on “Secrétaire dos d’âne Louis XV

  1. Magnifique travail à nouveau ! Le Technè 49 est il disponible en libre accès ? Je serais ravi de combler encore une lacune 😉.
    Je suis jaloux de temps de beaux meubles passant entre tes mains

  2. Bravo, sincèrement, moi qui suis ébéniste et aime les beaux meubles je dis respect devant votre travail et ce dossier très complet et pédagogique.
    C’est un bonheur de vous lire et admirer vos images.
    Que ce métier est beau !!!!!

    Cordialement
    Philippe DALOZ

    ANNECY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *