Commode Louis XV estampillée J.C Ellaume

restauration de mobilier
Avant restauration
Avant restauration

Restauration d’une commode d’époque Louis XV estampillée J.C Ellaume. Cette commode est plaquée de bois de rose et de palissandre avec des marqueteries florales sur les tiroirs de façade. Le bâti est en chêne et conifère.

Jean-Charles Ellaume que l’on retrouve aussi écrit Allaume a reçu sa maitrise à Paris le 6 novembre 1754. On connaît beaucoup de meubles marqués de son estampille. Ce sont pour la plupart des commodes Louis XV. C’est dans son atelier rue Traversière qu’il produisit pendant plus de trente ans de nombreux meubles de qualité, surtout des commodes et des bureaux plats, en majorité de style Louis XV mais aussi de style Transition et Louis XVI. On trouve bon nombre de commodes tombeau à traverses apparentes, des petites commodes à deux tiroirs, des bureaux Louis XV, le tout en placage de bois de rose ou de violette encadré de palissandre ou d’amarante. Les ornementations de bronze sont élégantes, ciselées avec finesse. On peut citer également quelques meubles ornés de marqueteries de branchages fleuris, d’instruments de musique en bois teinté, le tout dans des encadrements de rinceaux. Ellaume fut considéré, à son époque, comme un excellent ébéniste.

On constate facilement qu’il y avait beaucoup de travail. Les deux côtés ne tenaient plus que par le placage. Les panneaux de sapin étant complètement désolidarisés. De plus, le côté gauche avait été replaqué par du noyer sans respect du fil ni de la marqueterie d’origine. Une grande partie des colles était déshydratée, il y avait beaucoup de manques de placage.

La restauration a donc consisté à démonter entièrement le meuble pour recoller les côtés en les alésant pour compenser le retrait du bois. Le noyer de l’ancienne restauration a été retiré et remplacé par du placage de palissandre scié, raclé et poncé avant collage afin de ne pas avoir à toucher au placage ancien. Les placages des cotés ont été effectués sous-vide et avec de la colle chaude afin de respecter le collage d’origine. L’ensemble de la commode a ensuite été recollé à la colle de poisson.

Après un décapage, la commode a été remplie à la ponce. Les oxydations ont été effectuées sur les greffes de placage neuf. Entre deux couches de vernis au tampon, un bufflage à l’huile d’olive a été effectué. Enfin, les bronzes ont été nettoyés au bois de panama puis reposés à leur emplacement d’origine.

commode elllaume
Après restauration

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.