Cartel Boulle d’Alexandre Morell

Ebénisterie Mathieu VATH

Voici mon premier client, patient,… enfin c’est comme vous voulez. C’est un cartel en marqueterie Boulle d’écaille de tortue brune, d’ébène et de laiton.

Comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes il n’est pas en très bon état. Il y a beaucoup de manques de laiton et le laiton restant se décolle de partout.

Ebénisterie Mathieu VATH
Décollages et manques
Ebénisterie Mathieu VATH
Fente dans le panneau arrière
Ebénisterie Mathieu VATH
Manque de laiton
Ebénisterie Mathieu VATH
Altérations du laiton et de l’écaille de tortue
Ebénisterie Mathieu VATH
Laiton décollé

A première vue il est toujours difficile de dater précisément un cartel Boulle : sur celui-ci il n’y a pas d’estampille. Par contre, il y a des vis en tire- bouchon (typique du 18e siècle). Peu de traces d’outils apparentes. J’avais l’intuition que ce cartel était une copie XIXe, plutôt qu’un original du siècle précédent. Car il faut savoir que beaucoup de meubles Boulle ont été réalisés sous Napoléon III.

Mais heureusement il arrive parfois que l’on ai de bonne surprise!!!

Première restauration, première surprise!!!

Gepostet von Ebénisterie Mathieu Vath am Donnerstag, 2. Mai 2019
Ebénisterie Mathieu VATH
Signature d’Alexandre Morell Ebéniste Marqueteur rue de Charenton 185 Paris, janvier 1868

Pour commencer, je dépose les bronzes puis les stocke de façon à les remettre exactement à leur emplacement d’origine. Je conserve les pointes en laiton qui seront réutilisées.

Ebénisterie Mathieu VATH
Bronzes déposés
Ebénisterie Mathieu VATH
Stockage des bronzes

Puis je recolle la structure du cartel avant d’intervenir sur la marqueterie.

Ebénisterie Mathieu VATH
Recollage de la structure à la colle de poisson
Ebénisterie Mathieu VATH
Dépose des éléments de laiton

Ensuite, je dépose les éléments de laiton en prenant soin de ne pas les mélanger, et je nettoie le support pour recoller proprement la marqueterie.

Ebénisterie Mathieu VATH
Fond après nettoyage
Ebénisterie Mathieu VATH
Marqueterie déposée

Le panneau arrière était fendu. Il m’a donc fallu le démonter entièrement. Vérifier que le laiton se positionne correctement par rapport au retrait du bois. Car si le bois a rétréci, il n’en est pas de même pour le laiton. Mais une fois la colle nettoyée il s’est avéré qu’en resserrant le panneau, la fente joignait parfaitement et que la marqueterie épousait parfaitement son emplacement d’origine.

Ebénisterie Mathieu VATH
Panneau arrière démonté
Ebénisterie Mathieu VATH
Recollage du panneau arrière à la colle de poisson

Fin de cette première série sur la restauration du cartel D’Alexandre Morell.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *