Travailleuse Napoléon III

Ebénisterie Mathieu Vath

Restauration d’une travailleuse d’époque Napoléon III en marqueterie de nacre, de laiton et d’ébène.

Comme vous pouvez le constater sur les photos, cette travailleuse était en très mauvais état. Seul le côté affectif et sentimental de sa propriétaire lui a été salutaire. En effet, le temps de travail pour la restauration de cette travailleuse était bien trop important par rapport à la valeur de l’objet.

Ebénisterie Mathieu Vath
Avant restauration

Il manquait la quasi totalité des filets de laiton sur le piétement, il y avait beaucoup de manques de placage et il y avait une dégradation due au passage d’une chaise et une autre due à la morsure d’un chien.

Mais le plus gros du travail se trouvait sur le plateau. En effet, celui-ci avait très certainement subi un dégât des eaux et le contreplaqué était complément éclaté de partout. Il y avait beaucoup de manques de marqueterie.

Ebénisterie Mathieu Vath
plateau fendu et contre plaqué complètement décollé

La restauration a donc consisté à déposer la marqueterie du plateau afin de travailler sur son support et d’y recoller une contreplaque neuve afin de stabiliser le plateau.

Ebénisterie Mathieu Vath
contre parement après dépose

Après la dépose, la partie de la marqueterie existante a été restituée dans sa quasi-intégralité, le but étant de conserver l’existant sans imaginer ou créer ce qui n’existait pas. Une fois complétée, les pièces neuves ont été mises à la bonne épaisseur en travaillant en contre parement pour ne pas avoir à poncer le parement, cela , afin de conserver les gravures se trouvant sur celui-ci.

Puis, la marqueterie a été recollé sur son support. L’ensemble du meuble a été remis en teinte puis verni au tampon.

Ebénisterie Mathieu Vath
après restauration


Pour voir les restaurations précédentes : https://ebenisterie-mathieuvath.fr/en-ce-moment-a-latelier/

15 thoughts on “Travailleuse Napoléon III

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.