Cave à liqueurs Napoléon III

Ebénisterie Mathieu VATH
Ebénisterie Mathieu VATH
Avant restauration

Il semblerait que les premières caves à liqueur sont apparues à la toute fin du XVIIIe siècle. Mais c’est au XIXe siècle que la mode des caves à liqueur connait un véritable essor. La révolution a bouleversé les classes et les modes de convivialité engendrant une consommation plus importante de liqueur, ce qui a contribué à l’essor de ce nouvel objet de société.

L’émergence des caves à liqueur est bien entendu directement liée à l’évolution de la consommation des alcools en France telle que les vins doux méditerranéens, les eaux-de-vie, le cognac, les  liqueurs de fruits, liqueurs de plantes et bien d’autres..

On notera que c’est d’ailleurs à cette période qu’apparaissent les grandes marques de liqueurs de fruits, ainsi que les liqueurs de plantes : la Crème de cassis Lejay-Lagoutte (1841), Cointreau (1849), Lapostolle (1827 – devenue « Grand Marnier » en 1871), la Chartreuse jaune (1838), la Bénédictine (1863)…

Ebénisterie Mathieu VATH
Après restauration
Ebénisterie Mathieu VATH
Après restauration

Ce meuble est en vente à la Galerie Dagault – Tel – 0603490255

Pour voir les restaurations précédentes : https://ebenisterie-mathieuvath.fr/en-ce-moment-a-latelier/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *