Armoire à outils – Le sculpteur

Mathieu Vath

L’idée sur cette armoire à outils était d’explorer et de mettre en application les différents projets sur lesquels j’était en cours de recherche.

L’une de ces idées était de m’attaquer à la technique de marqueterie d’un célèbre ébéniste de XVIIIe siècle, David Roentgen. Cette technique « la marqueterie à la mosaïque » consiste à découper par sciage conique une seule feuille de placage puis ensuite de la colorer en trempant chaque pièce dans une couleur prédéfinie.

Il y avait toutefois deux problèmes à surmonter : Le sciage conique qui est difficile a réaliser sur un placage de 0,6mm et la coloration des bois.

Marqueterie originale de David Roentgen
Mathieu Vath
Découpe au chevalet de marqueteur
Mathieu Vath
Repositionnement des pièces sur le dessin

Lorsque je fais une marqueterie, j’aime bien repositionner chaque pièce sur un exemplaire du dessin. cela me permet de visualiser l’effet rendu un fois la découpe terminée.

Mathieu Vath
En vérité le sciage s’est plutôt bien passé.

Le plus dur à été la mise en teinte. Je voulais reproduire le même procédé qu’au XIIIe siècle. Après avoir consulté plusieurs ouvrages de l’époque, dont le Roubot. J’ai fait plusieurs tentatives jusqu’a obtenir le résultat que vous pouvez observer. Il y en a des simples comme le marron foncé réaliser avec une base de brou de noix. Et des plus complexes et originales comme une variante du rouge à base d’urine et de crottin de cheval, je vous raconte pas l’odeur!!!!

Mathieu Vath
Recherche sur la mise en teinte
mathieu vath
Chaque pièce est placée dans un colorant différent pendant 30 jours
mathieu vath
Séchage sur papier absorbant

Une fois sec, je colle le placage sur un papier avec de la Colle chaude, puis je découpe le contour de la marqueterie.

Mathieu Vath
Dessin et marqueterie
Mathieu Vath
Puis après avoir délimité les contours de la marqueterie à incruster, je vide le fond au ciseau.
Mathieu Vath
Encollage

Tout ne s’est pas passé parfaitement bien, il y a eu une migration du colorant bleu sur le fond. Cela est peut-être dû au séchage du placage ou bien à la méthode de collage à chaud. Expérience à réitérer pour comprendre d’où vient cela.

Et voilà le résultat après ponçage :

Mathieu Vath
Porte terminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *