La commode de l’ingratitude

Ebénisterie Mathieu VATH

Cette année, lors des journées du patrimoine il était possible pour la deuxième année consécutive, d’avoir l’opportunité de visiter une partie des réserves, et les ateliers de restauration du mobilier national.

Pour cette édition 2019 était exposé la commode de « l’ingratitude ». Cette commode a une histoire bien particulière :

La commode de l’ingratitude – Réserve Perret – Journées du patrimoine 2019

Commandée pour la couronne, elle fut livrée le 13 juillet 1789, veille de la prise de la Bastille. Son créateur, l’ébéniste Pierre François GUIGNARD ; reçu maître le 21janvier 1767; qui, après s’être fait payer par le garde meuble le 13 juillet, prit une part active à la Révolution et qui, s’est plus particulièrement ilustré lors de la Prise de la Bastille. Revers de la médaille il se verra passer à l’échafaud après la chute de Robespierre.

Cette commade peut-être considérée comme le chef d’oeuvre de GUIGNARD.

De style Louis XVI, elle est ornée de laque de Chine à décors de paysages et d’oiseaux, aux colonnes d’angles en faisceux de licteur ( symbole révolutionnaire et précurseur de la République), les pieds sont en cannelures de cuivre et les frises de draperies sont en bronze.

Mais cette commode porte sa mauvaise réputation et à part pour quelques expositions, elle n’a jamais quité le Mobilier National.

Image – Mobilier National

Bibliographie – Le mobilier françaisdu XVIIIe siècle par Pierre KJELLBERG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *