Cartel Boulle d’Alexandre Morell – La marqueterie

Ebénisterie Mathieu VATH

Après avoir recollé la structure, déposé le laiton, nettoyé les restants de colle animale et retiré les résidus de glue et colle Néoprène, arrive l’étape de découpe des nouvelles pièces de laiton et d’écaille de tortue pour combler les manques.

Ebénisterie Mathieu VATH
Reste de colle Néoprène
Ebénisterie Mathieu VATH
Trace de glue et Néoprène
Ebénisterie Mathieu VATH
Après nettoyage de la colle

Donc, comme d’habitude je prends l’empreinte de la pièce manquante.

Ebénisterie Mathieu VATH
Prise d’empreinte

Puis je colle ce morceau de papier sur une plaque de laiton, elle même collée à la colle de poisson sur un morceau de contre-plaqué de 4 mm. Ainsi, la plaque de laiton est plus facile à découper.

Ebénisterie Mathieu VATH
Collage des empreintes sur le laiton
Ebénisterie Mathieu VATH
Plaque de laiton après découpe

Pour récupérer la pièce de laiton c’est simple, il suffit de plonger la pièce découpée dans de l’eau bouillante ce qui fait fondre la colle de poisson et le laiton se décolle tout seul.

Ebénisterie Mathieu VATH
Pièces de laiton dans leur intégralité
Ebénisterie Mathieu VATH
Marqueterie complétée

Ensuite, je vérifie et j’ajuste parfaitement chaque pièce dans son emplacement.

Ebénisterie Mathieu VATH
Re-positionement du laiton
Ebénisterie Mathieu VATH
Pièces neuves
Ebénisterie Mathieu VATH
Mise en place des apports de laiton

Arrive l’étape du collage. Sur ce cartel, j’ai utilisé deux méthodes de collage pour les parties galbées. Pour les côtés du cartel, j’ai utilisé des sacs de sable avec de la colle de poisson.

Ebénisterie Mathieu VATH
Collage au sac de sable

Et pour le cul de lampe j’ai utilisé la technique du sous-vide. Pour cela, j’ai placé un sac de sable à l’intérieur pour ne pas que la pression puisse faire exploser la structure. Puis j’ai placé le cul de lampe, encollé à la colle de poisson, dans une poche hermétique dans laquelle j’ai fait le vide d’air (environ -0,8 bar).

Ebénisterie Mathieu VATH
Collage sous vide

J’ai légèrement réchauffé le placage, (sans atteindre le point de fusion des anciennes colles), afin d’optimiser le collage.

Ebénisterie Mathieu VATH
Collage sous vide avec apport de chaleur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *